Reproches formulés

 

Griefs présentés lors de la réunion de concertation du 7 Juillet

 

La concertation se passait entre les cinq représentants des plaignants, le promoteur et les autorités communales. Nous, les représentants des plaignants, avons présenté les griefs suivants vis à vis du projet :

 

Qualité du projet et sa raison d’être

 

- De l’avis de nombreux citoyens, un tel centre commercial n’est pas nécessaire dans la commune, l’offre dans la région est suffisante.

- L’architecture du centre commercial est déplorable, avec aucun lien avec le patrimoine existant.

- Le projet gaspille la surface au sol. Le centre commercial est un espace fermé sur lui-même, mal conçu.

- Ce type de projet date des années 80, quelle vision ont les autorités communales de leur commune (semi-rurale) de Soumagne ? Si on devait l’imaginer aujourd’hui, il serait tout différent.

- Quelle est la viabilité économique d’un tel centre ? Qui en tire quels bénéfices ?

- L’investissement profitera au promoteur, mais ne rencontre pas les besoins et les attentes des citoyens.

- Il semble qu’il n’y a pas de concertation entre les communes pourtant les comportements commerciaux se passent à une échelle plus vaste (Herve, Fléron, Barchon, Herstal…).

- Il semble que les autorités communales soutiennent plus volontiers le promoteur que les demandes, observations des citoyens.

 

L’impact du projet

 

- Le projet va générer une hausse de trafic significative sur des voiries déjà très chargées.

- Les études d’incidence paraissent peu fiables en ce qui concerne le trafic, doit-on réellement n’attendre qu’une a deux phases de feu aux carrefours en heure de pointe, comme le stipule l’étude?

- Il n’y a aucune prise en compte du commerce (friterie) existant par le projet, or, les propriétaires planifient d’y ériger leur demeure.

- On ne sait rien de l’impact du projet en termes de pollution de l’air, sonore, …

- Il semble que le plan d’assainissement de la zone ne soit pas complété. Quelle est la pollution des sols ?

- Comment va-t-on gérer la propreté et la sécurisation de cet énorme parking ?

- Les commerces créeront peu d’emplois, de plus ils seront le fruit de déménagements.

- La fermeture de cet immense parking en fera en-dehors des heures d’ouverture une immense zone morte au cœur de Soumagne-Haut.

 

Opportunité manquée

- Alors que ce terrain vide représente une opportunité unique de créer un vrai centre urbain diversifié à Soumagne, ce projet a le mauvais goût de placarder une immense zone commerciale couverte de tarmac et tôle.

- Le projet ne présente aucun effort dans le sens de l’économie et la durabilité des énergies, la gestion des eaux de pluie, …

- On ajoute des moyennes surfaces, alors que l’offre de commerce dans cette commune « semi-rurale » est suffisante. Alors que d’autres services sont manquants (exemple : places en crèche, …).

- Alors que 34 % de la zone concernée est en zone d’habitat, il n’y a aucun logement prévu.

- Une alternative serait d’occuper cet espace avec des logements, des commerces plus ou moins grands, des services, des artisans, des zones vertes, récréatives, …